Notre Grimoire pour laisser un message...
 


La page d'accueil du siteToutes les News passées...

Chemin de Traverse, etc.Tous les personnages
Terrifiantes ou sympas...LE jeu !
Impardonnable !      
Origine des noms et dico
Plantes diverses, culture...

Joanne Kathleen RLes livres...
Récompenses...Interviews JKR
D'autres livres en rapport...Alea Jacta Est...

Tous les acteurs...Tournage
InterviewsBandes Originales des FilmsErreurs de montage...Erreurs d'adaptation livre-film

Les couvertures dans le mondePhotos de l'auteur
Photos des filmsLes acteurs en groupe...Photos des tournages      
Affiches des filmsLes équipes de tournagePremières, sorties filmsEmissions de TV


Fonds d'écran "maison"Images haute def
Screen savers
Marque-pages "maison"Autres...

Quizz diversLa photo mystère...
D'où vient-elle ?
Qui a dit cela ?Autres jeux artistiques...     

Produits dérivés...
Les jeux vidéo...

Qui sommes-nous ?La genèse et l'évolution...

Powered by...Liens - Links

Londres 02.2004Londres 06.2004Harry Potter à Wimbledon...Londres ET OXFORD 08.2004


L'actu envoyée par les Sorciers voyageurs...


MISE A JOUR :
29 JUILLET 2011

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HARRY POTTER 3    

 

 

Infos :

Le 3e volet a été tourné sous la direction d’Alfonso Cuarón aux Leavesden Studios pour les intérieurs et en Angleterre et en Ecosse pour les extérieurs. Chris Columbus, fatigué et désireux de passer plus de temps avec les siens, a passé la main pour le tournage du volume 3. Il reste tout de même producteur exécutif.

Alors que le tournage se déroulait sur le viaduc de Glenfinnan, un incendie a fait rage, ravageant plus de 40 hectares aux alentours. La cause du sinistre pourrait être le train à vapeur le Poudlard Express. Personne n'a été blessé, mais plusieurs habitations ont dû être évacuées.

Durant le tournage des scènes d’Honeydukes, le metteur en scène a fait croire à l’équipe de tournage et aux acteurs que les confiseries exposées n’étaient pas comestibles (pour éviter qu’elles ne soient mangées).

Le budget est de 130 millions de dollars.

Plus de 400 personnes (acteurs et équipe) travaillent sur le tournage. Sean Biggerstaff (Olivier Dubois) n'apparaît pas dans ce volet. Il y a toujours un match de quidditch, mais sa participation n'a pas été requise.

De plus, dans la saga HP, Olivier Dubois quitte Poudlard lors de la troisième année de Harry. Nous ne le revoyons que lors de la Coupe du Monde de quidditch, au début de HP4. Cependant, comme cette apparition est assez brève dans le livre, espérons que le réalisateur ne la coupera pas.

Il y a 40 figurants dans le troisième film. Ils sont payés 35 par jour.

Le studio où sont tournées les principales scènes du film (Leavesden Studios) se trouve à environ une heure de Londres. C'est un des studios les plus gardés. Des films comme « Star Wars I et II » ou encore « Matrix » et les derniers « James Bond » y ont été tournés. Après avoir accueilli le tournage de HP1 et HP2, il a accueilli il y a quelques temps le tournage de HP3. Pour entrer dans ce studio, il faut laisser appareil photo, téléphone portable et caméra à l'entrée. Pas moins de 10 vigiles surveillent les lieux.

De nombreux paparazzi tentent d'entrer dans les studios pour obtenir des clichés exclusifs du tournage. Certains tentent même le tout pour le tout en atterrissant sur le toit des studios en hélicoptère.

C'est dans ses studios qu'ont été tournées les scènes de Pré-au-Lard. Le lieu représentant le célèbre endroit a d'abord été le Chemin de Traverse dans les précédents films. Aujourd'hui complètement transformé, il accueille des boutiques telles que « Honeydukes », « Derviche et Bang ».

Un autre plateau est destiné aux scènes de quidditch. C'est une grande pièce vide avec au bout un écran vert. Sachez par ailleurs que nous verrons lors du film une scène où un élève sera frappé par la foudre lors d'un match de quidditch.

Un troisième plateau est utilisé pour les scènes des escaliers mouvants. Dans le film, les murs comportent de nombreux tableaux « mouvants ». Il faut savoir que ce sont en fait des techniciens voulant avoir un petit rôle dans le film qui se cachent dans ces peintures.

Le plateau où se trouvait le bureau de Dumbledore a aujourd'hui été transformé en salle d'astronomie. C'est d'ailleurs ici que fut tournée la scène où le professeur Lupin apprend à Harry à se servir d'un Patronus.

Le décor suivant concerne le Grand Hall de Poudlard. Celui-ci a été inspiré du Hall de l'université d'Oxford. Son sol est recouvert de marbre et sa hauteur vertigineuse.

Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint ont tous les trois des doublures chargées de jouer les points de repère pour le chef éclairagiste. Ce dernier fait en effet tous ses réglages grâce à eux, plutôt que d'ennuyer les vrais acteurs.

Alfonso Cuaron a voulu évoluer en tournant le troisième volet. Ainsi, concernant le style vestimentaire, les élèves de Poudlard ne portent plus aussi souvent leurs capes. Ils sont autorisés à porter jeans, baskets. Albus Dumbledore paraît plus années 1970. Quand à Sirius Black, pour lui donner un aspect plus « dur », le réalisateur a suggéré de lui faire porter de nombreux tatouages sur les bras. De plus, contrairement à Chris Columbus, il privilégie les plans larges plutôt que les gros plans.

Un autre studio abrite un lac gelé destiné aux scènes où Harry fait apparaître son Patronus. La prise sera refaite une quarantaine de fois, Daniel Radcliffe n'étant pas assez convaincant pour le réalisateur.

En général, une journée de tournage se finit à 19 heures. Ceci étant dû au jeune âge des acteurs.

Le tournage de ce film a officiellement débuté le 17 février 2003 et s'est achevé le 28 novembre 2003.

Si Gary Oldman, qui interprète Sirius Black, a accepté de jouer dans Harry Potter, s’était tout simplement pour une question d’argent. Il l’a avoué lui-même, il n’avait pas tourné depuis quelques temps et il avait besoin d’un salaire ! L’idée de travailler avec Alfonso Cuaron lui plaisait également. Enfin, cela lui permettait de retrouver des vieux amis comme Alan Rickman (Rogue), David Thewlis (Lupin), Timothy Spall (Pettigrew). Rappelons que Alan Rickman et Gary Oldman se connaissent depuis plus de 20 ans !

Côté temps, le tournage en extérieur n’a pas été de tout repos. Le choix de l’Ecosse était très intéressant pour les décors très naturels tels que la cabane d’Hagrid, qui a été construite dans les Highlands à plus de 1000 mètres d’altitude. Malheureusement, le tournage a été bien souvent interrompu en
raison des nombreuses averses. En plus de ça, l’humidité a donné lieu à une invasion de moustiques… Sympathique !

Entre deux scènes, Dan Radlciffe (Harry) et Gary Oldman (Sirius) avaient l’habitude de jouer de la basse ensemble. Gary, qui est un très bon joueur, a ainsi donné quelques cours au jeune acteur.

Pour créer le look de son personnage, Emma Thomson (Trelawney) a imaginé que son personnage n’était pas vraiment le genre de personne à se regarder souvent dans la glace. Elle a ainsi eu l’idée de lui faire porter des lunettes avec des verres à triples foyers. Ainsi, elle ne voyait rien du tout et à la fin de chaque journée de tournage,  ses yeux étaient tellement fatigués qu’elle avait l’impression d’être aveugle !

Chris Rankin (Percy) adore le côté prétentieux de son personnage et espère pouvoir le jouer encore longtemps.

Le magicien Paul Kieve a été engagé sur ce tournage pour créer des effets visuels jamais vus au cinéma. Entre deux prises, il a montré quelques tours de magie aux trois héros. Pour le récompenser de son travail, Alfonso Cuaron lui a donné un petit rôle dans le film : celui d’un sorcier que l’on peut voir dans le
pub des Trois Balais.

Côté musique, le texte de la chanson « Something wicked this way comes » (quelque chose de diabolique se prépare), interprété par le chœur des élèves sorciers, provient de la pièce de Shakespeare « Macbeth ». Il correspond à la scène où trois sorcières préparent une potion au-dessus d’un chaudron. Selon la légende, Shakespeare aurait recopié mot pour mot un vrai sort utilisé par les sorciers de l’époque. Cette anecdote a inspiré John Williams, le compositeur du film, qui a estimé que le texte s’adaptait parfaitement à l’univers d’Harry Potter.

Pour donner vie aux détraqueurs ou autres hyppogriffes, Alfonso Cuaron a préféré faire appel à des marionnettes, excepté dans certaines scènes trop complexes à mettre en scène ou les Détraqueurs apparaissent uniquement en images de synthèse. C’est donc la société Crature Workshop qui a été sollicitée. Il faut dire que le créateur de cette compagnie n’est autre que Jim Henson, le papa des Muppets ! Ce sont donc Nick Dudman et Chris Barton qui se sont attelés à la tâche.

Julie Walters (Molly Weasley) a très tôt demandé à Alfonso Cuaron s’il était possible de changer le style vestimentaire de Molly. Les vêtements utilisés dans les deux premiers volets étaient en effet très inconfortables. Heureusement pour Julie, Alfonso a tout de suite accepté. Une créatrice française du nom de Jany termine a alors été choisie pour concevoir les costumes de la famille Weasley. Verdict de Julie : plus confortables et plus chics !

Côté vêtements, Alfonso Cuaron souhaitait que Dumbledore délaisse ses robes majestueuses et encombrantes. Il voulait que le personnage adopte un style plus hippie. Remarquons alors les pans de la robe de Dumbledore qui flotte tout autour de lui… D’après Michael, cela donne plus de présence à l’écran.

Emma Watson est bien une jeune fille et non plus une enfant. C’est ce qu’elle a tenu a rappelé lors du tournage de HP3. Elle avait ainsi placé sur la porte de sa loge une pancarte humoristique où était inscrite la phrase suivante : « Beware : Babe inside » (Attention, fille canon à l’intérieur ») !

Pour se préparer à tourner des scènes tristes, notamment celles avec les Détraqueurs, Dan Radcliffe avait pris l’habitude d’écouter des morceaux des Sex Pistols avant les prises. Il visionnait également des scènes des films du réalisateur français François Truffaut. Il était alors assez déprimé pour
incarner son personnage correctement.

C’est durant ce tournage qu’Emma Watson a entamé la lecture du cinquième volume HP. Malheureusement, elle n’a pas fini ce tome : elle le trouve tout simplement trop long !

Pour Robbie Coltrane, tourner des scènes avec des chouettes est un vrai cauchemar. Il les trouve en effet imprévisibles et dangereuses. Selon lui, ce sont même des machines à tuer pas du tout amicales !

Maggie Smith trouve que son personnage, Mc Gonagall, n’est pas vraiment passionnant à interpréter. Elle a d’ailleurs l’impression que la plupart du temps, elle ne sert qu’à dire aux élèves de retourner dans leurs dortoirs ! Ce qui est un peu frustrant. Elle espère donc que les producteurs seront à l’avenir amenés à donner plus de relief à son personnage.

Robbie Coltrane (Hagrid) trouve que les trois héros ont bien changé depuis. Désormais, ils sont beaucoup moins bruyants et prennent d’avantage soin de leur apparence. Maintenant, ils se mettent du gel dans les cheveux !!! Ils sont également devenus très posés et très discrets… ça change des deux premiers
tournages.

Emma Thomson le dit elle même : elle n’a pas eu de mal à jouer la scène où Trelawney fait une dépression nerveuse et se saoule avec une bouteille de Xérès. Cela ressemble même à une période de sa vie !

Michael Gambon (Dumbledore) a été quelque peu surpris en recevant des tonnes de lettres de fans peu après que la production ai officiellement annoncé qu’il reprenait le rôle de Dumbledore. Des personnes ont même réussi à avoir son adresse et ont commencé à faire le pied de grue devant sa maison. Les enfants de ses amis sont également venus lui rendre visite, ce qu’il ne faisait jamais avant !

Il en est de même pour David Thewlis. Sa maison a également été assaillie de gamins. Il a même du mettre un écriteau à l’entrée mentionnant « interdit aux Moldus » !

Dan Radcliffe (Harry) a un grand sens de l’humour. D’après Robbie Coltrane (Hagrid), Dan a voulu sur le tournage lui raconter toutes les blagues qu’il avait appris depuis la dernière fois où ils s’étaient vu. Il a ainsi déballé d’une traite plus de 40 blagues !

D’après Gary Oldman (Sirius), Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint sont extraordinaires. Le succès ne leur est pas monté à la tête. Ils n’ont pas le moindre signe d’arrogance ou de prétention. Ils se sont même révélés d’un professionnalisme étonnant et une grande concentration.

Emma Thomson est très fière d’avoir un rôle dans les films HP. Elle souhaitait en effet être contactée depuis très longtemps pour avoir un rôle dans le film. C’est désormais chose faite et c’est sa fille de 3 ans qui va désormais être contente…

Même s’il a souhaité rester fidèle à l’esprit avec lequel Richard Harris à incarné Dumbledore, Michael Gambon (le nouveau Dumbledore) a tenu à ne pas le jouer exactement comme lui. Il a souhaité lui apporter plus d’énergie. Lors du premier jour de tournage, il tournait une scène où Dumbledore descendait les escaliers. Il l’a fait en courant, ce qui a étonné tout le monde. On lui a d’ailleurs dit qu’il ne pouvait pas faire ça car Dumbledore ne court pas. Il a aussitôt répondu « Maintenant si, il court ! ».

Ewan Mc Gregor aurait pu jouer dans HP3. Il était en effet pressenti pour interpréter le professeur Lupin. Il faut croire que la production lui a préféré David Thewlis.

Le Magicobus a été construit à partir du châssis d’un vieux bus rouge londonien. Comment donner l’illusion que ce bus de trois étages roule dans les rues de Londres à 160 km/h ? Ces scènes ont en fait été tournées en décors naturels, mais elles ont été filmées au ralenti. Le bus roulait en fait à 50 km/h et les voitures autour à 12 km/h ! Des semaines de répétition ont été nécessaires. Il fallait en effet coordonner les conducteurs/cascadeurs et les passants. Ces derniers étaient d’ailleurs de vrais cascadeurs entraînés à marcher très lentement pour donner cette illusion de « ralenti ».

Alfonso Cuaron est mexicain, ne l’oublions pas. Alors quelques clins d’œil ont été fait à son pays dans le film. Il faut ainsi observer des aigles et des serpents (emblèmes du drapeau mexicain) sculptés sur la fontaine de Pré-au-Lard.

Les Détraqueurs sont des personnages assez mystérieux. D’ailleurs pour donner cet effet, ces sombres gardiens ont été gardés secrets par la production jusqu’à la sortie du film en salles. Rappelez-vous : hormis une main squelettique découverte dans les bandes annonces, nous ne les avons découvert que sur grand écran. Mais c’est bien normal, il ne fallait pas gâcher la surprise de l’équipe des effets visuels qui a mis plus de six mois à concevoir ces « gentils » personnages… (le mot « gentil » est bien sûr ironique).

Alfonso Cuaron a cherché à innover quelque peu l’école de Poudlard. Ainsi, en s’intéressant aux écoles anglaises, il remarque qu’aucun élève ne le porte de la même façon. Chacun s’arrange pour y apporter quelque chose en plus qui traduit sa personnalité. Le réalisateur a donc demandé aux enfants de porter leur uniforme comme ils ne le feraient pas devant leurs parents. De plus, la costumière Jany Termine a ajouté, avec son équipe, des capuchons où l’on peut voir les couleurs emblématiques des maisons. Les teintes sont également plus sombres. L’équipe a ensuite incité les jeunes à porter les maillots, pulls, cardigans et autres vêtements comme ils le souhaitaient. Rupert Grint (Ron) a donc opté pour une veste pliée et froissée ainsi qu’une chemise qui ressort à moitié du pantalon. Pour Emma Watson (Hermione), « Bonjour les jeans, adieu les jupes en tweed et les pulls tricotés de grand-mère ! ». Pour Chris Columbus, le précédent réalisateur et désormais producteur, ses changements ne sont pas radicaux : ils sont simplement le signe de l’entrée dans l’adolescence.

Pré-au-Lard est un décor créé en studios. Il s’agit même d’un des plus gros travaux de Stuart Craig, le décorateur. Or, dans le livre, cet endroit est décrit comme une bourgade ressemblant à une carte postale. De plus, ce décor est censé être enneigé. Alors utilisation de polystyrène et de flocons de pomme de terre…
Côté salles de classe, deux nouvelles pièces ont été créées : la classe de divination et d’astronomie. Une nouvelle occasion pour l’équipe de décorateurs de coller au style traditionnel et surchargé des salles de classe !

Décor clé de ce troisième volet : les couloirs de Poudlard. L’introduction de la Carte du Maraudeur implique en effet d’importants souterrains. Pour Stuart Craig, il aura suffit de construire plusieurs décors amovibles de manière à utiliser dans d’autres scènes les mêmes portions mais agencées différemment.

Guillermo Del Toro, réalisateur d’HP3 ? C’est ce qui aurait pu se passer. Après le succès de « Blade 2 », on lui proposa de nombreux projets. Mais le cinéaste mexicain préféra choisir un projet qui lui tenait à cœur : « Hellboy ». On lui avait pourtant proposé « Blade : Trinity » et « Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban ».

Les matchs de quidditch sont tournés avec les mêmes techniques qu’il y a 25 ans. On utilise toujours des comédiens devant un écran bleu avec un ventilateur qui leur souffle au visage. On utilise en plus un travail de « tracking », c’est-à-dire un enregistrement du mouvement de caméra selon des repères placés dans le décor. On emploie également des doublures numériques. Comment en effet tourner en un seul plan une scène où un joueur évoluant sur un balai fait une chute avant d’être rattrapé au vol par un autre joueur ? Ces doublures virtuelles sont donc des versions digitales des comédiens qui sont ensuite animées dans la chute avant de redonner la place aux véritables acteurs. Malheureusement, la qualité de ces doublures ne sont pas encore parfaites et elles ne peuvent donc qu’être utilisées pour les plans larges.

Economies en perspective… Le final du film 3 se déroule en extérieur. Donc plus besoin de dépenser sans compter pour construire le décor final.

Les studios Leavesden sont beaucoup utilisés pour le tournage des films HP. Ils ont d’ailleurs également servi à des franchises comme James Bond ou la Guerre des Etoiles. Sachez que ces studios sont en fait une usine de Rolls Royce reconvertie…

La scène la plus difficile à tourner ne fut pas la scène finale mais celle où Harry et Hermione doivent secourir Ron dans une cabane qui rétrécit au fur et à mesure. Le secret : des effets spéciaux numériques mais aussi des effets de plateaux pour les plans rapprochés. Stuart Craig a alors construit un plateau à vérin. Chaque paroi pouvait se déplacer indépendamment des autres. De plus, de nombreux objets devaient se renverser au fil de la scène, ce qui n’était pas facile à gérer avec le jeu des comédiens.

La production choisit également de donner un côté réaliste en utilisant de véritables animaux et non pas en les remplaçant par des effets spéciaux. Imaginez tout de même le temps qu’il faut pour coordonner chouettes, rats, le mastiff noir qui interprète Sirius une fois transformé, les crapauds et autres chauve-souris…

Malheureusement pour les bébés dragons ou les phœnix, les infographistes et ingénieurs en poupées animatroniques sont les seules aides possibles. Dans ce film, Nick Dudman s’est attaqué à Croûtard et aux hyppogriphes. Il a aussi collaboré à la mise en place de Lupin se transformant en loup-garou.

Parlons effets spéciaux… ILM sont bel et bien des magiciens. Industrial Light and Magic est en effet la société créée par George Lucas qui crée tous ces effets spéciaux pour les films HP. Sachez que jusqu’à six sociétés ont participé à la saga. Cinésite est spécialisé dans les effets spéciaux de miniatures. On leur doit par exemple les panoramas sur la ville de Londres (ceux qu’on voit à chaque début d’épisode), les escaliers mouvants et la plupart des vues d’ensemble des décors. Ils ont également créé des maquettes de plusieurs mètres de Poudlard et de la prison d’Azkaban. Celles-ci sont très détaillées et dotées d’un jeu de lumière très précis. Elles sont ensuite traitées numériquement.

Pour les Détraqueurs, Alfonso souhaitait éviter au maximum de recourir à des effets spéciaux. Il a donc fait appel à Basil Twist, un spécialiste de l’animation de marionnettes sous l’eau. Il s’agissait de traduire le côté fantomatique de ces personnages avec des mouvements de ralentis obtenus avec des poupées animées sous l’eau. Plusieurs tests ont ainsi été effectués sous l’eau. Malheureusement, il était impossible de gérer des plongeurs avec des marionnettes, le tout devant un écran vert ! La solution trouvée a été de filmer les marionnettes au ralenti ou de filmer les mouvements réalisés à l’envers par les marionnettistes. En les repassant à l’endroit, les mouvements apparaissent plus nerveux, peu naturels. Bref, parfait pour des Détraqueurs…

Comment arriver à matérialiser l’hyppogryffe. Il s’agissait en effet pour Alfonso et son équipe de croiser deux espèces : un cheval et un oiseau. Comment faire alors pour prendre en considération les problèmes d’articulations, de muscles, bref comment gérer à la fois l’aspect et le fonctionnement d’un hippogriffe. Des vétérinaires, des naturalistes et autres anatomistes ont donc été appelés pour aider le réalisateur à concevoir cette créature.

L'équipe :

Dirigé par :
      Alphonso Cuarón

Basé sur un roman de :
      J.K. Rowling

Ecrit par :
      Steven Kloves

Musique originale par :
      John Williams

Produit par :
      David Heyman (Producteur)
      Chris Columbus (Producteur exécutif)
      Mark Radcliffe (Producteur exécutif)

Cinématographie par :
      Emmanuel Lubezki

Direction artistique par :
      Alan Gilmore

Effets spéciaux par :
       Nick Dudman

Costumes par :
       Jany Temime


Sorties mondiales au cinéma :

Afrique

Afrique du Sud : 11 juin 2004
Egypte : 3 juin 2004


Amérique du Nord

Canada : 4 juin 2004
USA : 4 juin 2004


Amérique du Sud

Argentine : 3 juin 2004
Bolivie : 10 juin 2004
Brésil : 4 juin 2004
Chili : 10 juin 2004
Colombie : 11 juin 2004
Mexique : 4 juin 2004
Panama : 23 juillet 2004
Pérou : 3 juin 2004
Puerto Rico : 4 juin 2004
Uruguay : 11 juin 2004
Venezuela : 9 juin 2004

Asie

Corée du Sud : 16 juillet 2004
Hong Kong : 8 juillet 2004
Inde : 4 juin 2004
Indonésie : 16 juin 2004
Japon : 26 juin 2004
Malaysie : 3 juin 2004
Philippines : 2 juin 2004
Singapour : 4 juin 2004
Taïwan : 5 juin 2004
Thaïlande : 2 juin 2004


Asie du Sud
Australie : 10 juin 2004
Nouvelle-Zélande : 10 juin 2004


Europe

Allemagne : 3 juin 2004
Autriche : 4 juin 2004
Belgique : 2 juin 2004
Bulgarie : 18 juin 2004
Danemark : 11 juin 2004
Espagne : 18 juin 2004
Finlande : 4 août 2004
France : 2 juin 2004
Grande-Bretagne : 31 mai 2004
Grèce : 8 septembre 2004
Hongrie : 10 juin 2004
Islande : 4 juin 2004
Italie : 4 juin 2004
Norvège : 11 juin 2004
Pays-Bas : 2 juin 2004
Pologne : 4 juin 2004
Portugal : 29 juillet 2004
République Tchèque : 10 juin 2004
Roumanie : 25 juin 2004
Slovaquie : 17 juin 2004
Slovénie : 17 juin 2004
Suède : 9 juin 2004
Suisse (région où la langue est le français) : 2 juin 2004
Suisse (région où la langue est l'allemand) : 3 juin 2004
Suisse (région où la langue est l'italien) : 4 juin 2004
Ukraine : 4 juin 2004


Autres

Bahreïn : 9 juin 2004
Croatie : 24 juin 2004
Cypre : 18 juin 2004
Emirats Arabes Unis : 9 juin 2004
Estonie : 11 juin 2004
Israël : 17 juin 2004
Koweït : 16 juin 2004
Lettonie : 25 juin 2004
Liban : 1er juillet 2004
Lituanie : 25 juin 2004
Moyen-Orient : 30 juin 2004
Russie : 4 juin 2004
Turquie : 4 juin 2004
Yougoslavie : 24 juin 2004

 

Les lieux du tournage :

Alnwick Castle, Alnwick, Northumberland, Angleterre.
Glencoe, Highlands, Ecosse (Hutte de Hagrid).
Glenfinnan, Highlands, Ecosse (Poudlard).
Glenfinnan Viaduct, Fort Williams, Highlands, Ecosse, Angleterre (Poudlard Express).
Green Lanes, Palmers Green, Londres, Angleterre.
Leavesden Studios, Leavesden, Hertforshire, Angleterre.
Loch Shiel, Ecosse (Lac de Poudlard).
Virginia Water, Surrey, Angleterre.

 

Les gains et chiffres clés :

Résultats pour le 1er week-end suivant la sortie
PAYS
GAIN
DATE
NOMBRE D'ECRANS
Etats-Unis
$ 93 687 367
6 juin 2004
3855
Grande-Bretagne
£ 23 882 688
6 juin 2004
535
Italie
€ 5 132 808
6 juin 2004
637

Pays-Bas

€ 1 854 676
6 juin 2004
302

 

Gains par pays
PAYS
REVENU
DATE
Etats-Unis
$ 249 358 727
31 octobre 2004
Grande-Bretagne
£ 45 615 949
15 août 2004
Italie
€ 15 782 769
22 août 2004
Pays-Bas
€ 8 159 929
22 août 2004
Philippines
PHP 150 000 000
22 août 2004
Espagne
€ 16 137 497
15 décembre 2004
Monde entier
$ 761 300 818
22 août 2004


Nombre d'entrées par pays
PAYS
REVENU
DATE
Allemagne
6 452 655
15 août 2004
Bulgarie
83 377
10 octobre 2004
Espagne
3 439 271
15 décembre 2004
France
6 859 118
3 août 2004
Italie
2 704 259
25 juillet 2004
Norvège
590 987
29 novembre 2004
Suisse
557 173
28 juillet 2004

 

Awards et récompenses obtenus :

CÉRÉMONIE
AWARD
ANNÉE
CATÉGORIES/PERSONNES NOMINÉES
RÉSULTAT
Academy Awards (USA) Oscar 2005 Meilleure réalisation dans le composition musicale d'un film (John Williams) Nominé
Academy Awards (USA) Oscar 2005 Meilleure réalisation d'effets visuels (Tim Burke / Roger Guyett / Bill George / John Richardson) Nominé
Amanda Awards (Norvège) Amanda Award 2004 Meilleur long métrage étranger Nominé
Annual Moviefone Moviegoer Awards Annual Moviefone Moviegoer Award 2004 Meilleur film Nominé
Annual Moviefone Moviegoer Awards Annual Moviefone Moviegoer Award 2004 Meilleur actrice de second rôle (Emma Watson) Gagné
Annual Moviefone Moviegoer Awards Annual Moviefone Moviegoer Award 2004 Meilleur film familial Nominé
Annual Moviefone Moviegoer Awards Annual Moviefone Moviegoer Award 2004 Meilleur moment (Harry volant sur Buck) Nominé
BAFTA Awards Orange film of the Year 2005 Le film Orange de l'année Gagné
BAFTA Awards Alexander Korda Award for Best British Film 2005 David Heyman / Chris Columbus / Mark Radcliffe / Alfonso Cuaron Nominé
BAFTA Awards Bafta Film Award 2005 Meilleure réalisation dans les effets spéciaux Nominé
BAFTA Awards Bafta Film Award 2005 Meilleur maquillage / coiffure (Amanda Knoght / Eithne Fennel / Nick Dudman) Nominé
BAFTA Awards Bafta Film Award 2005 Meilleure ligne de production (Stuart Craig) Nominé
BMI Film and TV Awards BMI Film Award 2005 Meilleure Musique de Film (John Williams) Gagné
British Academy Children's Film and Television Awards British Academy Children's Film and Television Award 2004 Meilleur long métrage Gagné
British Academy Children's Film and Television Awards British Academy Children's Film and Television Award 2004 Film préféré des fans Nominé
Broadcast Film Critics Association Awards Broadcast Film Critics Association Award 2005 Meilleur film familial Nominé
Broadcast Film Critics Association Awards Broadcast Film Critics Association Award 2005 Meilleur jeune acteur (Daniel Radcliffe) Nominé
Broadcast Film Critics Association Awards Broadcast Film Critics Association Award 2005 Meilleure jeune actrice (Emma Watson) Nominé
Critics' Choice Awards Critics' Choice Award 2005 Meilleur jeune acteur (Daniel Radcliffe) Nominé
Critics' Choice Awards Critics' Choice Award 2005 Meilleur jeune actrice (Emma Watson) Nominé
Critics' Choice Awards Critics' Choice Award 2005 Meilleur film familial Nominé
Golden Trailer Awards Golden Trailer 2004 Meilleure animation (pour le teaser n° 2) Gagné
Golden Trailer Awards Golden Trailer 2004 Le Blockbuster de l'été 2004 Nominé
Grammy Awards Grammy Award 2005 Meilleure bande originale de film, de série TV ou d'autres réalisation visuelle (John Williams) Nominé
Hugo Awards Hugo Award 2005 Meilleure presentation dramatique Nominé
Kids' Choice Awards Kids' Choice Award 2005 Meilleur film Nominé
Motion Picture Sound Editors (USA) Golden Reel Award 2005 Meilleure réalisation sonore dans un long métrage étranger Nominé
People's Choice Awards People's Choice Award 2005 Meilleure suite Nominé
People's Choice Awards People's Choice Award 2005 Meilleur méchant Nominé
Phoenix Film Critics Society Awards Phoenix Film Critics Society Award 2004 Meilleure action dans un film familial Gagné
Saturn Awards Saturn Award 2005 Meilleur film fantastique Nominé
Saturn Awards Saturn Award 2005 Meilleur acteur de second rôle (Gary Oldman) Nominé
Saturn Awards Saturn Award 2005 Meilleure performance par un jeune acteur (Dan Radcliffe) Nominé
Saturn Awards Saturn Award 2005 Meilleur réalisateur Nominé
Saturn Awards Saturn Award 2005 Meilleur scénariste Nominé
Saturn Awards Saturn Award 2005 Meilleure musique Nominé
Saturn Awards Saturn Award 2005 Meilleurs costumes Nominé
Saturn Awards Saturn Award 2005 Meilleur maquillage Nominé
Saturn Awards Saturn Award 2005 Meilleur effets spéciaux Nominé
Teen Choice Awards Teen Choice Award 2004 Meilleur film dramatique/d'actions Nominé
Teen Choice Awards Teen Choice Award 2004 Film de l'été Gagné
Visual Effects Society Awards Visual Effects Society Award 2005 Meilleur effet visuel de l'année (Bill George / David Andrews / Sandra Scott / Dorne Huebler) Nominé
Visual Effects Society Awards Visual Effects Society Award 2005 Composition exceptionnelle dans un film : pour l'attaque des gardes d'Azkaban (Dorne Huebler / Jay Cooper / Patrick Brennan / Anthony Shafer) Nominé
Visual Effects Society Awards Visual Effects Society Award 2005 Modèles et miniatures exceptionnels dans un film (José Granell / Nigel Stone) Nominé
Visual Effects Society Awards Visual Effects Society Award 2005 Performance exceptionnelle par un personnage animé dans un film (Mike Eames / David Lomax / Felix Balbas / Pablo Grillo) Gagné
Visual Effects Society Awards Visual Effects Society Award 2005 Effets visuels exceptionnels dans un film conduit par des effets spéciaux (Roger Guyett / Tim Burke / Theresa Corrao / Emma Norton) Gagné
World Soundtrack Awards Public Choice Award 2004 John Williams Gagné
World Soundtrack Awards World Soundtrack Award 2004 Meilleure bande-son originale de l'année Nominé
World Soundtrack Awards World Soundtrack Award 2004 Meilleur compositeur de bande-son de l'année Nominé

INTRO Tournage       HP 1       HP 2      HP 4 Photos Photos équipe   QUIZZ